Seniors filles, une défaite logique

Seniors filles (Excel. Départ.)
Match du 25 janvier 2009 – Sartrouville – Jeunesse de Croissy 71-40

Ce match nous amène à jouer l’équipe actuellement première de la poule et invaincue depuis le début de saison. La tâche est d’autant plus difficile que nous ne pouvons pas constituer notre équipe type à cause de plusieurs absences excusées. Merci à Elisabeth, une cadette, pour sa participation et sa bonne prestation, et à Pauline d’être venu épauler ses équipières malgré son état grippal.

Nous savons que nous pouvons rivaliser avec elles pendant plus ou moins trois quart-temps, comme à l’aller, et que le physique et l’expérience basket feront la différence à un moment ou à un autre. J’ai aimé le comportement et l’envie de mes sept joueuses, car nous n’avons pas baissé les bras, ni refusé le jeu sur leur pressing… Il nous manque simplement de marquer nos paniers faciles et d’éviter de prendre des contre-attaques à cause d’un repli défensif trop lent ou absent (deux axes à travailler pour franchir un pallier).

A moins 17 points à la pause, notre objectif était de recoller rapidement au score: notre début de troisième quart-temps est excellent et une bonne adresse dans la raquette nous permet de revenir à moins 8 points. La suite nous voit succomber sur leurs tirs à mi-distance, par manque de solution intérieur (leur point faible), et de contre-attaques sur des ballons perdus suite à un bon pressing tout terrain.

En revanche, notre défense est en progrès et le jeu collectif en attaque est de plus en plus huilé…Il est dommage que certaines d’entre vous ne soient pas plus constantes sur l’ensemble de la rencontre. Maintenant place à deux oppositions sous forme de matchs amicaux contre Cergy et Houilles cette semaine, puis Poissy, dimanche prochain à Jean Moulin.

Olivier alias Pepito

Auteur de l’article : admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.